Baktash Sarang

Dessin Sculpture  Casa de Velázquez  2017

Baktash Sarang est né en 1981 à Téhéran en Iran, il vit et travaille à Paris. Après avoir obtenu une maîtrise en art plastiques à l’université Azad de Téhéran, il a poursuivi ses études à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg, ESADS (Haute école des arts du Rhin, HEAR) à l’atelier du métal et il a obtenu son DNSEP en 2012. En 2015 il a obtenu son diplôme de master à l’université de Paris I – Panthéon-Sorbonne pour son mémoire La Tour de Silence. La tour de Babel ou l’échec d’un projet utopique.

Baktash Sarang développe un travail de dessin et de sculpture autour des thèmes de l’espace et de l’enfermement. Il réalise des architectures sans fonction, insolites hésitant entre prisons, systèmes panoptiques et espaces aberrants de type Bouteille de Klein. Peuplant son atelier de dessins et de maquettes en carton, il projette de véritables sculptures monumentales pour son pays, l’Iran :

« Dans mes dessins comme dans mes installations, l’homme tient toujours un rôle important et si dans les dessins, les représentations de l’homme sont imposantes et visibles, dans mes installations ces figures sont absentes car c’est à nous de remplir ce lieu vide avec nos corps comme pour en achever le travail. Dans mon dernier projet j’ai travaillé sur la limitation du corps humain dans un espace fermé. Imaginer un lieu confiné m’a conduit à l’architecture des prisons comme exemple et référence réels pour mon travail. Pour ce projet j’ai fait des recherches croisées sur deux prisons : l’une à Téhéran, l’autre à Madrid. Sous l’influence conjointe des visites de cellules et de recherches dans les fonds d’archives, j’ai construit des maquettes architecturales et j’ai fait une série de dessins en prenant de la distance par rapport à l’histoire et la politique pour davantage me concentrer alors sur mes questionnements principaux, la relation du corps humain avec l’espace d’enfermement et la phénoménologie de l’espace et du lieu. Dans certaines de ces maquettes j’ai essayé de faire un mélange des plans des cellules avec la forme de la bouteille de Klein qui est liée au ruban de Möbius : ce sera une surface fermée questionnera la définition d’intérieur et d’extérieur. Ces maquettes en carton et bois ont vocation à l’avenir à être réalisées à taille réelle en béton dans des endroits significatifs, chacun de ces monuments disposant d’une identité spécifique et située. »

Artistes à découvrir