Les Villas

Créé en 2016, le festival ¡ Viva Villa ! a été conçu comme un rendez-vous de la jeune création contemporaine où se croise, se rencontre et dialogue la pluralité des disciplines, des regards et des perspectives. Le festival ¡ Viva Villa ! a pour vocation de réunir chaque année les œuvres des résidents de trois prestigieuses résidences artistiques : la Casa de Velázquez, la Villa Kujoyama et la Villa Médicis,  ainsi que de nombreux artistes invités.

Casa de Velázquez

Crée en 1920 à Madrid, la Casa de Velázquez est depuis près d’un siècle un lieu de vie et de création permettant à des artistes, d’origines géographique et culturelle diverses - une cinquantaine chaque année- d’affirmer leurs orientations de travail et leurs expressions singulières. Elle a pour particularité d’accueillir également en résidence des chercheurs en Sciences Humaines et Sociales. Elle fait partie du réseau des cinq Écoles françaises à l’étranger, sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Largement tournées vers l’international, les activités de la Casa de Velázquez s’orientent particulièrement vers la péninsule Ibérique, le Maghreb et l’Amérique Latine.

Villa Kujoyama

Inaugurée en 1992, la Villa Kujoyama est l’une des premières résidences artistiques de recherche fondée en Asie. Elle a, depuis 25 ans d’existence, invité plus de 370 artistes et créateurs emblématiques qui ont  profondément marqué la création contemporaine française. La Villa Kujoyama est aujourd’hui l’un des cinq établissements de l’Institut français du Japon. Elle bénéficie du soutien de l’Institut français Paris et de la Fondation Bettencourt-Schueller pour l’accueil des résidents et le financement du programme.

Villa Médicis

L’Académie de France à Rome – Villa Médicis, sous la tutelle du ministère de la Culture, favorise la création artistique et promeut le dialogue entre les cultures et les arts. Fondée en 1666 par Louis XIV, l’Académie de France à Rome a comme mission fondatrice l’accueil d’artistes et de chercheurs en résidence, la mission Colbert. Soucieuse de s’ouvrir au public, elle propose aussi une programmation culturelle, la mission Malraux qui en fait un véritable laboratoire artistique entre la France et l’Italie, dans un esprit d’ouverture sur l’Europe et sur le reste du monde. Enfin la mission patrimoine a pour vocation de conserver et de faire connaître la Villa Médicis, son siège depuis 1803, ses jardins et ses collections.

Depuis la création de l’Académie de France à Rome par Colbert en 1666, la France soutient le rayonnement artistique en favorisant l’immersion de ses créateurs dans les cultures étrangères afin de les comprendre et s’en inspirer. C’est dans ce même esprit que, bien plus tard, la création de la Casa de Velázquez en 1920 et de la Villa Kujoyama en 1992, est venue enrichir l’expérience vécue au contact de la Renaissance italienne en offrant des perspectives de dépaysement vers la péninsule Ibérique et l’Extrême-Orient.

Mais aujourd’hui, au début du XXIème siècle, pourquoi des artistes choisissent-ils de voyager encore vers ces destinations souvent perçues comme le symbole de l’Académie, du classicisme ou du tropisme de l’Empire des Signes ?

Loin de ces stéréotypes, c’est la recherche qui se trouve au cœur du travail de toute création artistique que ¡Viva Villa ! veut donner à voir. Que fait un artiste en résidence à Madrid, Rome ou Kyoto ? Dégagé aujourd’hui de tout exotisme, ce dépaysement a-t-il encore un sens dans un monde globalisé où les artistes voyagent d’un musée à Shanghai à une biennale à Saint-Pétersbourg ou à Rio de Janeiro ? Sans prétendre offrir des réponses définitives à des interrogations que suscite l’internationalisation du monde de l’art, c’est sur les dimensions les plus actuelles et l’utilité de ces résidences à l’étranger que ¡Viva Villa ! met la focale. Comment l’artiste appréhende-t-il son immersion dans un pays, une culture, une langue nouvelle ? Comment se traduit dans son œuvre sa découverte de nouveaux modèles ou encore le contact avec d’autres artistes ? Quelle place occupe dans sa réflexion et plus largement dans son parcours créateur les rencontres qu’il y fait, l’ouverture au travail partagé dans un milieu radicalement nouveau ou l’expérience de vie collective que signifie, par définition, une « résidence » ? Comment sa pratique s’accommode-t-elle de nouvelles références et d’un nouvel environnement ?

¡Viva Villa ! est un rendez-vous avec la création la plus contemporaine de ces trois grands programmes de résidence français, mais aussi un lieu unique pour évoquer cette expérience de création, la décrire et en partager les enjeux avec les professionnels de l’art et avec le public.

Sam Stourdzé, directeur de l’Académie de France à Rome – Villa Médicis,

Michel Bertrand, directeur de la Casa de Velázquez, 

Charlotte Fouchet Ishii, directrice déléguée de la Villa Kujoyama.