Crédits: Daniele Molajoli

Née en 1973 à Tizi-Ouzou (Algérie), Adila Bennedjaï-Zou est une scénariste et documentariste française.

Son premier documentaire, Ralliés, sur les soldats qui ont trahi l’armée française pour rejoindre le Viet-Minh, reçoit le Prix du Festival du Film d’Histoire de Pessac. Ses films, inspirés du courant de la micro-histoire, portent sur des destins anonymes qui ont fait « la grande Histoire ». Également scénariste de fiction, elle reçoit le Prix Genève Europa du jeune scénariste pour le film Garçon Manqué.

Dans ses créations sonores, elle marie l’autobiographie et une forme « d’auto-sociologie » pour raconter comment s’invente le présent. Ses séries documentaires Mes années Boum, PMA hors la loi et Heureuse comme une arabe en France mélangent récit à la première personne, archives et entretiens intimes. Adila Bennedjaï-Zou a reçu le Grand Prix Urti de la radio. Le projet qu’elle a mené à la Villa Médicis vise à développer une création sonore autour du contre-sommet du G8 qui a eu lieu à Gênes en 2001.

Artistes à découvrir