Bady Dalloul

Arts Plastiques  Villa Kujoyama  2022  2023

Artiste franco-syrien né à Paris en 1986, Bady Dalloul est diplômé des Beaux-Arts de Paris en 2015. Ses œuvres, caractérisées par l’utilisation du collage, de l’assemblage et du montage, créent un dialogue entre l’imaginaire et le réel, le fictif et le documentaire, interrogeant la logique et les ressorts de l’écriture de l’histoire.

Ses œuvres font partie des collections permanentes du MNAM-Centre Pompidou, du MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, du Frac d’Ile-de-France Le Plateau, de l’Institut du monde arabe et de la Kadist Art Foundation. En 2017, il reçoit le prix pour la Création contemporaine arabe des Amis de l’Institut du monde arabe. Son travail fera également l’objet d’une prochaine exposition avec les collections de la BNF – Bibliothèque nationale de France au Louvre Abu Dhabi.

Depuis 2011, plusieurs millions de Syriens ont dû quitter leur pays pour un autre. Dans ce contexte de crise migratoire, le gouvernement japonais a annoncé en 2016 accueillir des jeunes hommes et femmes syriens sur son territoire. Ceci dans le but de leur offrir l’opportunité de poursuivre leurs études, un nouveau cadre de vie et contribuer à la reconstruction de leur pays le moment venu.

Pendant sa résidence à la Villa Kujoyama, Bady Dalloul a pensé l’écriture et la réalisation de son film comme un collage et a mis en parallèle la migration de ses parents à Paris dans les années 80 aux histoires de personnes syriennes ayant migré au Japon aujourd’hui. L’endroit où il a appris à marcher, celui où il a dit ses premiers mots, là où il a rencontré ses premiers amis; des images de sa famille s’entremêlent avec l’histoire d’un alter ego, Ahmad, qui commence sa vie quelque part au Moyen-Orient et la poursuit au Japon.

1 – King of the System, 2020, encre sur os et collage sur ancien plateau de jeu, 26 × 30 × 5 cm – © Galerie Jérôme Poggi
2 – Extraits d’Ahmad the Japanese, 2021, film couleur et son, 45 min

Artistes à découvrir