Clément Fourment

Arts Plastiques  Casa de Velázquez  2020

L’artiste Clément Fourment est celui qui attise les braises et les rétines. Chercheur de lumière, le regard suspendu, il navigue dans le temps en quête de figures fantastiques. Dans sa constellation incarnée, les marionnettes et les poupées prennent vie aux côtés des reines amoureuses, des enfants débauchés, des animaux merveilleux. Entre rêve et réalité, il compose sa narration intime,
en mêlant mythes et propres fantasmes.
Il fixe ses rêves, recadre ses visions inspirées notamment par les postures romantiques du peintre Henri Fuseli ou des Caprices de Francisco Goya. Les mains noircies, Clément Fourment ranime les visions les plus blanches dans ses séries de dessins. Grâce à une maîtrise des techniques de dessin et gravure, l’artiste compose son monde mystique. Pastel, crayon, encre, pointe sèche et
manière noire, aquatinte et eaux fortes font naître les clairs-obscurs de ses récits. Les gestes de l’artiste sont précis avec une envergure toujours renouvelée, sa persévérance dans le détail se mêle à un investissement d’une pluralité de formats.
Entre les pigments ténébreux et le blanc d’Espagne, Clément Fourment effleure et grave, et le songe de sa raison semble assoiffé d’engendrer les âmes
les plus ardentes.
Claire Peressotti, Février 2020

Le projet en résidence de Clément Fourment prend la forme d’un confessionnal graphique où les techniques – manière noire, pointe sèche, eau forte – et les réflexions se confrontent, où la réalité se dissipe pour laisser place à une fiction. Ainsi, confronté à l’expérience de la résidence, il s’agit de traduire un flux d’émotions dont le geste même – frapper, gratter, maltraiter le cuivre – participe
à l’allégorie de cette lutte d’esprit.
Et le public, à son tour devient le voyeur intime des agissements et des aléas de l’artiste.

Photo 1: Clément Fourment, dans ta chambre tu cherchais une source lumineuse, dessin, 75×75, 2020
Photo 2: Clément Fourment, castillo, gravure, 55×45, 2020
Photo 3: Clément Fourment, enflammé, 2019
Photo 4: Clément Fourment, GEANT, 2019
Photo 5: Clément Fourment, Griffon 1, 2020
Photo 6: Clément Fourment, Griffon 2, 2020
Photo 7: Clément Fourment, Leticia, dessin, 106×76, 2020
Photo 8: Clément Fourment, Los Gigantes, gravure, 22×30, 2019
Photo 9: Clément Fourment, Marie, 87×119, 2020
Photo 10: Clément Fourment, scenette, 2020

Artistes à découvrir