Elise Eeraerts

Sculpture  Casa de Velázquez  2017

Elise Eeraerts a fait ses études à la Luca School of Arts Bruxelles et à l’Institut für Raumexperimente, UDK Berlin. Elle a exposé à e.a Extra City (Anvers), Ausstellungsraum Klingental (Basel), Neue Nationalgalerie (Berlin), Villa Massimo (Rome), Museum of Contemporary Art Tokyo (Japon), Museum M (Belgique), Reykjavik Art Museum (Islande) et en 2017 Hamburger Bahnhof (Berlin). Elise Eeraerts travaille sur des sculptures abstraites monumentales ou des interventions sur l’espace.

“La réalité n’est pas vraiment transparente pour moi, explique-t-elle. Quand vous regardez un espace, vous voyez des objets et des personnes. Comme vous avez une certaine expérience, tout vous semble évident. C’est cette dimension d’évidence que je cherche à explorer. En travaillant sur les matériaux, en examinant les volumes et en élaborant des situations, j’interroge l’identité et la fonction de chaque objet. Le fait qu’une chose puisse être ce qu’elle n’est pas me fascine.”

 Intruder (stretched cube), 2017, helium

Elise Eeraerts construit son oeuvre autour de sa fascination pour l’architecture et la construction. Jouant avec les matériaux (la terre cuite, la porcelaine mais aussi l’helium, l’aluminium le sodio-acetate), elle aime à s’immiscer dans l’espace urbain par des interventions insolites et poétiques. Elle réalise pour le festival Viva Villa, une sculpture volante, flottante qui envahit et habite l’espace du studio à laquelle elle prête vie : « Intruder (stretched cube) peut flotter partout dans l’air et bouger dans toutes les directions, en provoquant une interaction, être vu ou pas par les spectateurs. Dans le contexte traditionnel d’une exposition cela signifie que l’objet peut se rapprocher de lui-même des spectateurs, au lieu d’être un objet attendant d’être perçu. De ce fait il demande aux spectateurs de repenser la manière dont les objets/sculptures en générale sont liés à la gravité. »

Artistes à découvrir