Giovanni Bertelli

Composition musicale  Casa de Velázquez  2019

Bar/bar interprété par Daniel Fasani et Libro d’inverno interprété par Matteo Cesari sont deux pièces pour piano et flûte présentées lors de l’inauguration du festival ¡ Viva Villa !
Bar/Bar : Le vendredi 11 octobre et le dimanche 13 octobre
Libro d’inverno : Le samedi 12 octobre
Gratuit dans la limite des places disponibles

 

Giovanni Bertelli naît à Vérone (Italie), où il obtient les prix de piano et composition, ainsi qu’une maîtrise en philosophie. À partir de 2008, il intègre la classe de Stefano Gervasoni au CNSMDP de Paris.

Il poursuit ensuite sa formation à l’Ircam entre 2010 et 2012. Actuellement, il travaille avec Frédéric Durieux et Marc Battier dans le cadre du doctorat SACRe. Ses partitions ont été jouées par le quatuor Arditti et Tana, Neue Vocalsolisten Stuttgart, Court-Circuit, Ascolta, Divertimento, Bit20, Alea III, etc. Le Divertimento ensemble lui a dédié un CD monographique, « Lorem ipsum », paru en 2017.

Giovanni BERTELLI from Casa de Velázquez on Vimeo.

Le projet consiste en la création d’une installation qui va produire la sonorisation d’un extrait du court-métrage Un chien andalou de Luis Buñuel et Salvador Dali. Loin du simple commentaire sonore, l’installation se décline comme une sorte de cabinet de curiosités, où les objets présents dans le film seront animés grâce à un système automatisé.

Cette « nature (non) morte », en interrogeant à la fois le visuel et l’acoustique, viendra briser le « mur magique » derrière lequel la musique de film est traditionnellement enserrée, dans le but de renverser le rapport usuel entre son et image.

Inauguration du festival ¡ Viva Villa !

Giovanni Bertelli, Libro d’inverno, 2008, pour flûte, 14 min, interprété par Matteo Cesari
Samedi 12 octobre – Gratuit

Libro d’inverno (Livre d’hiver) représente une sorte de journal intime. La dramaturgie de la pièce se développe à travers un double chemin. D’un côté, on assiste à la construction d’une polyphonie illusoire et cristallisée. De l’autre, ce processus s’accompagne de la transformation des respirations de l’interprète, qui amène à l’émersion d’un court poème de Stefano Lappa.

Giovanni Bertelli, Bar/bar, 2016, pour mains de pianiste, 14 min, interprété par Daniele Fasani.
Vendredi 11 octobre et dimanche 13 octobre – gratuit

… et si un barbare, téléporté juste en face d’un piano moderne, devait dompter ce monstre horrible aux dents blanches (et noires) ? Bar/bar met en scène cette image bizarre. En effet, plus qu’un morceau pour piano, il s’agit d’une pièce sur le piano et les pianistes qui vivent dans un espace intermédiaire entre théâtre et musique : un espace où les bornes entre geste et son, ainsi que les limites parmi la dimension visuelle, tactile et sonore, se fondent et s’entrelacent.

Artistes à découvrir